Quiz : Pouvez-vous retrouver chaque vainqueur du Ballon d’Or ?

Depuis 1956, le magazine France Football remet le prestigieux Ballon d’Or. De 1956 à 1994, il récompensait le meilleur joueur européen. Depuis, il récompense le meilleur joueur du monde. C’est pour cela que de grands noms comme Pelé ou Maradona ne l’ont jamais eu. Faites le quiz et découvrez notre équipe-type des Ballon d’Or.

Avant toute chose, il a été impossible de faire une équipe équilibrée. Donc, on a fait ce qu’on a pu.

Gardien : Lev Yachine

Facile, il n’y a qu’un seul gardien de but à avoir remporté le prestigieux trophée. Le gardien soviétique remporte le Ballon d’Or en 1963. Par la suite, des gardiens ont été proches de gagner le trophée mais n’ont pu atteindre la première place. Dino Zoff et Gianluigi Buffon terminent deuxième en 1973 et en 2006. Oliver Kahn prend lui deux fois la troisième place, en 2002 et 2003.

Défense : Cannavaro – Beckenbauer – Sammer

Ce fut également facile car seuls trois défenseurs ont remporté le Ballon d’Or. Fabio Cannavaro profite de la victoire italienne à la Coupe du Monde 2006. Matthias Sammer en 1996 mène le Borussia Dortmund au titre de champion d’Allemagne et sa sélection remporte l’Euro. Enfin, Franz Backenbauer a écrasé le football européen dans les années 70 et gagne le trophée en 1972 et 1976.

Ils ne l’ont pas gagné mais on aurait bien aimé pouvoir rajouter des joueurs comme Franco Baresi, Paolo Maldini ou Roberto Carlos dans cette équipe-type. Le Brésilien a notamment été victime en 2002 de la renaissance aussi incroyable qu’inespérée de son compatriote, Ronaldo. L’arrière gauche remporte la Ligue des Champions et la Coupe du Monde. Mais en Coupe du Monde justement, ce sont les 8 buts d’Il Phenomeno qui marquent les esprits.

Milieux : Best – Matthaus – Zidane – Ronaldinho

On a essayé d’équilibrer l’équipe. Donc, il a fallu mettre un profil un poil plus défensif. Pas facile sachant que peu de numéro 6 ont gagné le Ballon d’Or. Des joueurs comme Jean Tigana ou Steven Gerrard ont échoué aux places d’honneur. Et bon, peut-on vraiment les considérer comme des “milieux défensifs” ?

Bref, on s’est donc orienté vers Lothar Matthaus, qui a un peu évolué à tous les postes entre meneur de jeu et libéro. Ici, on le colle en 6. A ses côtés, c’est pas un milieu défensif, mais on s’en fout ! On n’allait pas ne pas mettre Zizou. Voilà, il y a Zinedine Zidane. Et on n’a aucun besoin de se justifier. Si vous voulez savoir pourquoi il est là, remettez-vous son match face au Brésil en 2006, sa passe décisive incroyable pour Portillo en 2003 face à Valence, remettez-vous ses deux coups de boule magiques en finale de Coupe du Monde 1998. Bref, allez sur Youtube, tapez “Zidane” et régalez-vous !

Vu qu’il y a peu de joueurs défensifs, on a donc mis deux ailiers très offensifs. George Best à droite. Parce que le mec avait un talent fou. Et parce qu’il nous fait énormément rire avec ses phrases bien senties :

Si j’avais du choisir entre dribbler quatre joueurs et marquer un but de 25 mètres contre Liverpool ou aller au lit avec Miss monde, ç’aurait été un choix difficile. Heureusement, j’ai fait les deux.

A gauche, on a mis un autre artiste en la personne de Ronaldinho. Le mec, il était un peu le gamin qu’on a tous été. Il jouait pour les spectateurs, tout sourire et il faisait des trucs que tu rêvais même pas de faire sur ta Playstation. Ronnie, personne ne pouvait le détester. La preuve, il a quand même été ovationné au Santiago Bernabeu alors qu’il jouait pour le Barça.

Attaquants : Messi – Ronaldo – Ronaldo

Doit-on en faire des caisses pour justifier ce trio d’attaquants ? Messi et Cristiano Ronaldo se sont partagés tous les Ballons d’Or pendant 10 ans. Ils ont régné sur la planète football, éclatant tous les records de buts marqués. 40 à 50 buts marqués avec une régularité affolante.

De son côté, le Brésilien Ronaldo est probablement le meilleur avant-centre de l’histoire. Oui, devant Marco van Basten. Ses débuts en Europe sont tonitruants. Au PSV Eindhoven puis au FC Barcelone, personne n’avait jamais vu cette alliance de puissance et de technique. Le mec partait en dribble de son camp et selon ce que la situation demandée, il explosait son défenseur au duel ou il l’éliminait d’un dribble soyeux. Il gagne des Coupes d’Europe avec le Barça, puis avec l’Inter Milan. Malheureusement, ses genoux ne tiennent pas le rythme et l’éloigne des terrains pendant presque 3 ans. Ronaldo revient juste avant la Coupe du Monde 2002. Et que fait-il ? Il marque 8 buts et offre le trophée Jules Rimet à la Seleçao. Ronaldo est un miraculé. Entre-temps, il a complètement réinventé son jeu. Auparavant dévoreur d’espaces, capables de partir de loin, il est devenu un redoutable attaquant de surface. Un mec qui sent les coups mieux que personne, toujours là pour mettre la balle au fond. Avec toujours quelques éclairs de sa technique exceptionnelle.

Crédit Photo à la Une : TheTank