Quiz : les 10 premiers au titre de Joueur FIFA de l’année depuis l’an 2000

Attention, on parle bien du joueur FIFA de l’année et pas du Ballon d’Or. Saurez-vous retrouvez les 10 premiers au classement du Joueur FIFA de l’année depuis l’an 2000 ? Allez, on vous donne un indice, il y a Messi et Cristiano Ronaldo dans les classements…

2000 : Zizou pas Ballon d’Or mais Joueur FIFA de l’année

En l’an 2000, Zinedine Zidane domine la planète football. Avec l’équipe de France, il remporte l’Euro 2000. Ce qui fait des Bleus les Champions du Monde et Champions d’Europe. Et c’est peu de dire que Zizou a survolé la compétition. On vous conseille de (re)voir la demi-finale France – Portugal si vous avez le moindre doute. C’est un récital du numéro 10 français. Il est d’ailleurs élu meilleur joueur de la compétition.

Pour autant, les journalistes décident de ne pas lui remettre le Ballon d’Or. Parce que Zizou a craqué en fin d’année. Opposé à Hambourg en Ligue des Champions, le meneur de jeu met le premier coup de boule de sa carrière à un adversaire (il parait qu’il y en a eu un deuxième). Carton rouge, lourde suspension pour notre Zizou national et les journalistes qui estiment que le joueur n’est pas assez fair-play pour remporter le Ballon d’Or. C’est donc Luis Figo qui l’emporte cette année-là.

Du côté de la FIFA, ils n’en ont rien à faire du fair-play et c’est bien Zidane qui est élu Joueur de l’année.

Et ce, malgré une saison avec la Juventus en demi-teinte. La Vieille Dame échoue à la deuxième place de Serie A derrière la Lazio. En Coupe d’Europe, c’est même un échec total. Opposé au Celta Vigo en 4ème tour de Coupe de l’UEFA, les bianconeri se font étriller 4 buts à 0 lors du match retour et sont donc éliminés de toute compétition européenne en mars. Mais l’Euro était un tel chef d’oeuvre…

2008 – 2017 : La domination Messi – Ronaldo

Dix années d’une domination sans partage. Entre 2008 et 2017, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo n’ont absolument rien laissé à la concurrence. Les deux superstars se sont partagés les 10 trophées de Joueur FIFA de l’année. En fonction des succès de l’un ou l’autre en Ligue des Champions et/ou des records de buts qu’ils faisaient péter années après années, ils se sont partagés le titre.

Pourtant, la concurrence a tout fait pour les faire tomber. Mais en vain.

On peut d’abord penser aux coéquipiers de Lionel Messi du côté du FC Barcelone. En plus d’aider Messi à remporter tous les titres en club, Xavi et Iniesta se sont permis d’également dominer le foot de sélection entre 2008 et 2012. Les mecs ont gagner deux Championnat d’Europe et une Coupe du Monde avec la Roja espagnole. Mieux, Andres Iniesta est même le buteur décisif en finale de la Coupe du Monde 2010 mais rien n’y fait, le trophée en pour Messi.

Cette même année 2010, un autre joueur a cru pouvoir bousculer la hierarchie, il s’agit de Wesley Sneijder. Avec l’Inter Milan, le meneur de jeu néerlandais réalise un incroyable triplé. Il gagne la Serie A, la Coupe d’Italie et la Ligue des Champions. En demi-finale de la Coupe d’Europe, il fait même la nique aux Barcelonais Messi, Xavi et Iniesta en les éliminant au terme d’une double confrontation entrée dans la légende. Pour couronner le tout, il fait une Coupe du Monde grandiose avec les Pays-Bas puisqu’il atteint la finale de la compétition. Il donne même à Arjen Robben la passe décisive qui devait donner le trophée Jules Rimet à son équipe. Mais Iker Casillas sort l’arrêt qu’il fallait.

Autre joueur qui a bien cru l’emporter, Franck Ribéry. En 2013, l’ailier français réalise une très grande saison avec le Bayern Munich mais échoue à la troisième place du Joueur FIFA de l’Année. Un triplé pour lui aussi avec la Bundesliga, la Coupe d’Allemagne et la Ligue des Champions. Il est le grand bonhomme du Bayern, la Robbery (son duo avec Arjen Robben) faisant exploser toutes les défenses qui se présentent en face. Cette année-là, c’est Lionel Cristiano Ronaldo qui remporte le titre. Pourtant, lui et le Real Madrid explosent en demi-finale de Ligue des Champions face à Dortmund. Pendant ce temps, Messi et le Barça se font martyriser par le Bayern, 7-0 sur l’ensemble des deux matchs. Une correction. Mais, ce n’est pas suffisant pour Ch’ti Franck.

Luka Modric, pour briser l’hégémonie

Finalement, il aura fallu attendre 2018 pour voir un autre joueur l’emporter en la personne de Luka Modric. Ronaldo et Messi n’ont pas moins marqué, mais le Croate a impressionné tout au long de l’année avec le Real Madrid et surtout, avec la sélection croate. Au Real, il est le patron du milieu de terrain et il remporte la Ligue des Champions pour la 3ème saison d’affilée. Mais Cristiano Ronaldo était là aussi et a marqué son quota de buts habituels. La différence s’est finalement faite à la Coupe du Monde. Ronaldo et Messi sortent dans l’anonymat dès les huitièmes de finale, incapables de porter leurs équipes. Pendant ce temps, Modric se sort de tous les pièges. L’Argentine est ridiculisée en poules, la suite est une succession de combats, presque tous remportés par la sélection au maillot à damiers. Modric porte son équipe jusqu’en finale. Où les Croates tombent sur l’Equipe de France et sont ramenés à la réalité. Modric est élu meilleur joueur du Mondial et s’envole donc vers le trophée de meilleur joueur de l’année.

Crédit photo à la Une : Reuters