Quiz : les plus gros transferts de l’histoire du football

Depuis quelques années, le marché des transferts s’emballe. Les clubs de football sont de plus en plus riches et peuvent donc dépenser des sommes faramineuses lors des différents. Avez-vous réussi le quiz ? On revient sur 5 transferts qui nous ont marqués.

Zinedine Zidane, 2001 : de la Juventus au Real Madrid

Nous sommes en 2001 et depuis 5 saisons, le meilleur joueur du monde évolue dans ce qui est alors le meilleur championnat du monde. Zinedine Zidane est le successeur de Michel Platini au sein de la Juventus Turin. Et tous les week-ends, il bataille face à ce qui se fait de mieux sur la planète football : le Milan AC de Paolo Maldini, l’Inter Milan de Ronaldo le Brésilien, la Fiorentina de Gabriel Batistuta, l’AS Roma de Francesco Totti, la Lazio de Juan Sebastian Veron ou encore le Parme AC de Lilian Thuram. Bref que du très beau monde. Alors pourquoi quitter tout ça lors du mercato d’été 2001 ?

Pour réaliser son rêve et rejoindre le club désigné Meilleur Club du XXe siècle par la FIFA, le Real Madrid. Le club espagnol verse alors la somme record de 500 millions de francs (77 millions d’euros) pour faire venir le champion du monde 1998. Au Real, Zizou devient bien sûr une icône. Il s’inscrit en plein dans la politique de la maison, le fameux “Zidanes y Pavones” de Florentino Perez. Cela désigne le fait qu’il veut que l’équipe soit composée de superstars comme Zidane, Luis Figo, Ronaldo, Roberto Carlos et David Beckham, en association avec des joueurs formés au club (Raul et Casillas, qui étaient aussi des superstars, Helguera, Pavon…). Sous le maillot des Merengues, Zizou va marquer 49 buts et donner 67 passes décisives.

Sa volée en finale de la Ligue des Champions 2002 reste dans les mémoires de tous les fidèles du stade Santiago Bernabeu.

Virgil van Dijk, 2018 : de Southampton au Liverpool FC

En ce jour de janvier 2018, le monde du football se pose cette question : Liverpool et Jurgen Klopp ont-ils fait n’importe quoi ? Le club aux 5 couronnes européennes vient de claquer près de 80 millions d’euros sur Virgil van Dijk. Un record pour joueur qui évolue en défense. L’international néerlandais n’arrive en provenance d’un cador européen. Ni même d’un club du second cercle (liste non-exhaustive : le FC Seville, Leverkusen, l’Olympique Lyonnais…). Non, Virgil van Dijk arrive de Southampton. Avec les Saints, il a certes impressionné dans le petit monde de l’actu foot, on se dit que le pari des Reds de Liverpool est sacrément osé.

Et puis, il y a la réalité du terrain. La défense de Liverpool s’articulait autour de Dejan Lovren et Joel Matip. Elle a désormais un guide avec Van Dijk. Le joueur formé au FC Groningue s’impose immédiatement et participe à la folle épopée du Liverpool FC en Ligue des Champions. Les Reds s’incline en finale. La saison 2018-2019 est celle de la confirmation pour le géant batave : Liverpool est solidement installé en tête de la Premier League et Van Dijk ne s’est toujours pas fait dribbler par un seul joueur en championnat. Impérial le mec. Du haut de son mètre quatre-vingt treize, il prend tout de la tête. Alors un mec comme ça est forcément lent ? Même pas. Les spectateurs présents au Stade de France lors du France – Pays-Bas de septembre 2018 se rappellent tous de cette contre-attaque où Kylian Mbappé est en un-contre-un avec Van Dijk. On se dit que le prodige français va le manger tout cru, il pousse sa balle et se lance à grandes enjambées vers le but néerlandais. Et non, Virgil van Dijk le reprend. Incroyable.

Le fol été 2017 du Paris Saint-Germain

Le PSG est furieux. Le club de la capitale vient de laisser en route le titre de champion de France aux jeunes loups de l’AS Monaco. Pire, il s’est fait démonter en Ligue des Champions par le FC Barcelone, avec un match et une victoire 6-1 mémorable des Catalans.

Alors, les dirigeants parisiens voient rouge et vont claquer le budget recrutement pour faire venir deux étoiles du football mondial.

Premier arrivé, Neymar Junior. Le Brésilien est depuis 4 ans le lieutenant de Lionel Messi au FC Barcelone. Il a d’ailleurs été le grand bonhomme de la remontada barcelonaise. L’attaquant brésilien ne veut plus être dans l’ombre de Messi, il veut prendre la lumière. Il veut une équipe construite autour de lui. Et pour avoir cela, il faut quitter le Barça. Evidemment, les Blaugranas ne l’entendent pas de cette oreille. Mais ils ne vont pas avoir le choix. La faute à la clause libératoire de 222 millions d’euros dans le contrat de Neymar. Le PSG a des fonds et tape un grand coup sur le marché des transferts en faisant de l’ancien de Santos son nouveau numéro 10.

Mais ce n’est pas fini. Le même été, Paris part en quête de la nouvelle pépite du football français : Kylian Mbappé. Le jeune prodige s’est imposé à la pointe de l’attaque de l’AS Monaco à peine 6 mois plus tard. Mais quelle ascension fulgurante. Champion de France, demi-finaliste de la Ligue des Champions, Mbappé a marqué dans tous les gros matchs de LDC qu’il a disputé : face à Manchester City en huitièmes de finale, face au Borussia Dortmund en quarts, puis face à la Juventus de l’immense Gianluigi Buffon en demi-finale. Il n’a que 18 ans et Didier Deschamps compte déjà sur lui en équipe de France (et l’avenir lui donne raison à Didier). Le PSG se met d’accord avec Monaco pour un prêt avec option d’achat obligatoire de 180 millions d’euros. Fou !

Crédit photo à la Une : Ailura